Vermont Folklife Center - Digital Archive

AU1998-1075-017 -- Le bonhomme frappe à la porte



 

AG: le bonhomme frappe a la porte.

 

[BEGIN SINGING]

 

Le bonhomme frappe à la porte A oui a ein ein a oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il vculait c'qu'il souheitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien rentrex

Rentrez donc bien hardiment mon mari est parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui rentrent , qui rentrent

Y as-tu pas des hommes qui rentrent pis çe m'fait rien

 

Après qu'il est entré A oui a ein ein a oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il voulait c'qu'il souhaitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien m'chauffer

Chauffes-toi donc bien hardiment mon mari parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui se chauffent , qui se chauffent

Y as-tu pas des hommes qui se chauffent pis ça m'fait rien

 

Après qu'il s'est chauffe A oui a ein ein e oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il voulait c'qu'il souhaitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien me coucher

Couche-toi donc bien hardiment mon mari est parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui s'couche , qui s'couche

Y as-tu pas des hommes qui s'couche pis ça m'fait rien

 

Après qu'il sait couche A oui a ein ein a oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il voulait c'qu'il souhaitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien me relever

Releves-toi donc bien hardiment mon mari est parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui se relevent , qui se relevent

Y as-tu pas des hommes qui se relevent pis ça m'fait rien

 

Après qui fut lever A oui a ein ein a oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il voulait c'qu'il souhaitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien m'en aller

Sapre ton camp bien hardiment mon mari est parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui s'en retcurne, qui s'en retourne

Y as-tu pas des hommes qui s'en retcurne pis qui font rien.

 

[END SINGING]

 

Dublin Core

Title

AU1998-1075-017 -- Le bonhomme frappe à la porte

Description

Excerpt from interview of Alberta Gagné (TC1998-1075-017) by Martha Pellerin. Part of a project (VFC1998-0007) on Franco-American song in New England funded by the Vermont Folklife Center and undertaken by Pellerin. Interview is one in a series of six conducted between 1995-01-09 and 1995-12-06 as an effort to document the French language song repertoire of Gagné.

Source

VFC1998-0007 Martha Pellerin Collection. TC1998-1075 interview with Alberta Gagné. Vermont Folklife Center Archive, Vermont Folklife Center, Middlebury, Vermont, United States of America.

Date

Rights

Copyright (c) Vermont Folklife Center

Relation

Full Interview: vfc1998-0005_tc1998-1075

Language

fra

Identifier

vfc1998-0007_tc1998-1075-001b-006

Song Item Type Metadata

Supplied Title

Le bonhomme frappe à la porte

First Line

Le bonhomme frappe à la porte A oui a ein ein a oui a ein ein

Transcription

 

AG: le bonhomme frappe a la porte.

 

[BEGIN SINGING]

 

Le bonhomme frappe à la porte A oui a ein ein a oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il vculait c'qu'il souheitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien rentrex

Rentrez donc bien hardiment mon mari est parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui rentrent , qui rentrent

Y as-tu pas des hommes qui rentrent pis çe m'fait rien

 

Après qu'il est entré A oui a ein ein a oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il voulait c'qu'il souhaitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien m'chauffer

Chauffes-toi donc bien hardiment mon mari parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui se chauffent , qui se chauffent

Y as-tu pas des hommes qui se chauffent pis ça m'fait rien

 

Après qu'il s'est chauffe A oui a ein ein e oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il voulait c'qu'il souhaitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien me coucher

Couche-toi donc bien hardiment mon mari est parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui s'couche , qui s'couche

Y as-tu pas des hommes qui s'couche pis ça m'fait rien

 

Après qu'il sait couche A oui a ein ein a oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il voulait c'qu'il souhaitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien me relever

Releves-toi donc bien hardiment mon mari est parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui se relevent , qui se relevent

Y as-tu pas des hommes qui se relevent pis ça m'fait rien

 

Après qui fut lever A oui a ein ein a oui a ein ein

La bonne femme lui demande c'qu'il voulait c'qu'il souhaitait

Ah je voudrais, madame, je voudrais bien m'en aller

Sapre ton camp bien hardiment mon mari est parti aux champs

Y as-tu pas des hommes qui s'en retcurne, qui s'en retourne

Y as-tu pas des hommes qui s'en retcurne pis qui font rien.

 

[END SINGING]

 

Interviewer

Original Format

sound cassette (analog)

Citation

“AU1998-1075-017 -- Le bonhomme frappe à la porte,” Vermont Folklife Center Digital Collections, accessed October 21, 2014, http://www.vermontfolklifecenter.org/digital-archive/collections/items/show/364.