Vermont Folklife Center - Digital Archive

AU1998-1072-004 -- Le chignon de ma sœur



(BEGIN SINGING)

 

On a chanté nos pères nationales

On a chanté l'fromage traditionel

On a chahté les enquetes royales

Les petits navets, les champs, saucisses de Sorel

On a chanté l'esprit du prince de Galles

Et moi ce soir vous voyant de bonne humeur

J'va vous chanter,j'va vous chanter le chignon d'masoeur

Chignon d'ma soeur, que le ciel lui pardonne

Par la tondeuse un beau jour fut fauché

A fait s'offrir une coupe à la garconne

Les cheveux d'or, chez le coiffeur, ont tombé.

Ca n'otait rien au charme de sa personne

Mais je me dis: Oh cachez ça seigneur

Chaque fois que j'vois, chaque fois que j'vois

Chaque fois que j'vois, l'chignon d'ma soeur

Ma soeur, chique et d'élegante tournurer

Les yeux sont noirs et son nez retroussé

Son teint vermeille, c'est vrai c'est de la peinture

Mais c'est si frais que nul n'ose si frotter

De Cendrillon, elle porte la chaussure

Mais je m'écris, mon doux, c'est donc d'valeur

Chaque fois que j'vois, chaque fois que j'vois

L'chignon d'ma soeur

 

Les cheveux d'ma soeur sont d'un blond marmelade

Et la voix douce comme un soir de printemps

Sa bouche est rose, elle tient de ga de sa pommade

Ma soeur se paye, sinon il y a per ant

Mais son chignon, oh quel robe a muscade

Boureau lui-m ême, en verserait des pleurs

S'il rencontrait, s'il rencontrait

Le chignon d'ma soeur

Mais, Ciel! que vOis-je, aurais-je la berlue

L'chignon d'ma soeur aurait-il fait des p'tits

Un peu partout, au théatre, sur la rue

Dans les tramway, au Ritz et même ici.

Les mêmes chignons viennent s'offrir a ma vue

De grace, Mesdames, pardonnez mon erreur

Je vois partout, je vois partout

Le chignon d'ma soeur

 

(END SINGING)

 

Dublin Core

Title

AU1998-1072-004 -- Le chignon de ma sœur

Description

Excerpt from interview of Alberta Gagné (TC1998-1072-004) by Martha Pellerin. Part of a project (VFC1998-0007) on Franco-American song in New England funded by the Vermont Folklife Center and undertaken by Pellerin. Interview is one in a series of six conducted between 1995-01-09 and 1995-12-06 as an effort to document the French language song repertoire of Gagné.

Source

VFC1998-0007 Martha Pellerin Collection. TC1998-1072 interview with Alberta Gagné. Vermont Folklife Center Archive, Vermont Folklife Center, Middlebury, Vermont, United States of America.

Date

Rights

Copyright (c) Vermont Folklife Center

Relation

Full Interview: vfc1998-0005_tc1998-1072

Language

fra

Identifier

vfc1998-0007_tc1998-1072-001a-004
vfc1998-0007_tc1998-1072-001a-004b

Song Item Type Metadata

Supplied Title

Le chignon de ma sœur

First Line

On a chanté nos pères nationales

Transcription

(BEGIN SINGING)

 

On a chanté nos pères nationales

On a chanté l'fromage traditionel

On a chahté les enquetes royales

Les petits navets, les champs, saucisses de Sorel

On a chanté l'esprit du prince de Galles

Et moi ce soir vous voyant de bonne humeur

J'va vous chanter,j'va vous chanter le chignon d'masoeur

Chignon d'ma soeur, que le ciel lui pardonne

Par la tondeuse un beau jour fut fauché

A fait s'offrir une coupe à la garconne

Les cheveux d'or, chez le coiffeur, ont tombé.

Ca n'otait rien au charme de sa personne

Mais je me dis: Oh cachez ça seigneur

Chaque fois que j'vois, chaque fois que j'vois

Chaque fois que j'vois, l'chignon d'ma soeur

Ma soeur, chique et d'élegante tournurer

Les yeux sont noirs et son nez retroussé

Son teint vermeille, c'est vrai c'est de la peinture

Mais c'est si frais que nul n'ose si frotter

De Cendrillon, elle porte la chaussure

Mais je m'écris, mon doux, c'est donc d'valeur

Chaque fois que j'vois, chaque fois que j'vois

L'chignon d'ma soeur

 

Les cheveux d'ma soeur sont d'un blond marmelade

Et la voix douce comme un soir de printemps

Sa bouche est rose, elle tient de ga de sa pommade

Ma soeur se paye, sinon il y a per ant

Mais son chignon, oh quel robe a muscade

Boureau lui-m ême, en verserait des pleurs

S'il rencontrait, s'il rencontrait

Le chignon d'ma soeur

Mais, Ciel! que vOis-je, aurais-je la berlue

L'chignon d'ma soeur aurait-il fait des p'tits

Un peu partout, au théatre, sur la rue

Dans les tramway, au Ritz et même ici.

Les mêmes chignons viennent s'offrir a ma vue

De grace, Mesdames, pardonnez mon erreur

Je vois partout, je vois partout

Le chignon d'ma soeur

 

(END SINGING)

 

MP:  Where is that song come from?

AG: From Canada, I guess. Those songs... You know...I had some cousins living in Canada. Every time there was a new song, they sing them and then, I take a ride, I learned, I learned two of them, I changed them. J'les prenais en écrit et puis, j'les apprenais. Ça c'est mes cousines du Canada qui ... ça venait j’sais pas, j'sais pas si ça venait, je sais pas où est-ce que c'est qui prenait çà eux aut'. Mais tout’ les chansons, y’a ben des chansons que j'sais que j'ai appris d'eux aut'.

MP:  C'est des cousins qui sont venus ici pour visiter.

AG: Oui, y venait, y venait icit, nous aut' on allait là, on visitait nos cousins, nos cousines. Eux aut' itou y aimaient bien à chanter. Ils chantaient les chansons nouvelles, y venaient par icit pour les faire chanter.

Interviewer

Original Format

sound cassette (analog)

Citation

“AU1998-1072-004 -- Le chignon de ma sœur,” Vermont Folklife Center Digital Collections, accessed November 24, 2014, http://www.vermontfolklifecenter.org/digital-archive/collections/items/show/304.