Vermont Folklife Center - Digital Archive

TC1998-1071 -- Interview with Alberta Gagné

« previous | Page 1 of 3 | next »   Jump to: 

« previous | Page 1 of 3 | next »   Jump to: 


Martha Pellerin Collection/VFC1998-0007
Alberta Gagné and Laurianne Gagné/TC1998-1071

INTERVlEWER: Martha Pellerin (MP)
INTERVIEWEES: Alberta Gagne (AG) and Laurianne Gagne (LG)
DATE: Julv 10, 1995
LOCATION: Gore Road, Highgate, VT


AG:
(BEGIN SINGING)
Title: C. "As-tu vu l'éclipse? " (Madame Bolduc - Mary Rose Anne Travers)
Depuis plus de trois cents ans qu'on entendait dire les savants
Que l'éclipse doit avoir lieu et en mille neuf cent trente-deux
À quatr' heure d'l'après-midi il faisait noir comme la nuit
Les lumières sont allumées pi l'monde sont mis à crier
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes pi les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
Ce qui avait de plus beau c'était de voir les animaux
Les 'tits oiseaux dans leur nid ils pensaient qu'c'était la nuit
Quand la noirceur fut arrivée toutes les poules se sont juchées
Quand le soleil s'est montré le coq s'est mis à chanter
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes pi les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
Y en avait découragés qui se sont mis à pleurer
Quand les nerfs les ont pognés lorsque l'éclipse fut arrivée
Quand ils ont vu la noirceur ils sont presque tout' mort de peur
Je vous dis qu'ça pas été long y ont dit l'acte de contrition
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes pi les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
Y en avait la tête en l'air qui regardait dans les airs
Avec un morceau de vitre fumée y’avait l’visage tout barbouillé
Y ont attrapé l'torticoli qui sont r’venu tout étourdi
À force de regarder en l'air depuis c'temps-la qui voye pas clair
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes pi les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
Ah je vous dis qu'à Sorel y avait du monde comme des coquerelles
Y en avait sur les bateaux sur les toits sur les côteaux
Quand la lune a vu cela dit au soleil tu t'montras pas
Y a commencé à faire noir pi a dit asseye à m'avoir
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes et les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
LE SOLEIL A DISPARU ON CROYAIT QUI R'MONTRAIT PLUS
(END SINGING)

MP: What can you tell me about that song.
AG: In I932, the eclipse of the sun, that was... we were on the farm. My husband was out in the field spreading out menure. And it became to be dark and that's what happen. Everybody was scared because it was so dark, and it stay dark quite a while.
MP: Do you know who wrote the song?
AG: I don't know who wrote it but it probably is Mrs Bolduc; l'm not sure but she was composing all kinds of song like that. About anything you know..
LG: Was she the one that sang it?
AG: I really don't know, ... I just imagine it was her because...
LG: It sounds like a song she would sing...
AG: Ya...
MP: It does...
AG: Usually the song she wrote, she turlute you know? That one's been...but...sounds like it would be her song but I'm not sure of that. l never saw the... the record of it, they used to sing on records those singers and, they would say on the record who sang the song. I never heard the record. I learned it from one of my cousin. She was singing it and l wanted a copy of it so l learned it from her.
MP: You have quite a collection of song. How many songs in your collection.
AG: Oh, I have over a hundred.
MP: A hundred song.
AG: Ya
MP: Do you sing them often?
AG: No, l don't sing hardly. I used to sing all the time but, now a days we have the television, always looking at television and, l don't have a chance to sing. When I start singing, l don't sing as well 'cause I don't practice...
LG: You sing those songs when we have a house party...
AG: Ya
LG: ...when you go to somebody else's party and they start singing funny songs and she comes out with songs that I never heard or either ....
MP: Can you do another one for us?
AG: l have a few here.
LG: l had her jot down some titles.
AG: Do... l don't know if you ever listen to this one...Ça va venir ca va venir, mais décourageons-nous pas. It's about the famine in the depression, it says even though it's a bad time that woman that was singing she says don't get discourage, everything will welcome back. That's about the song.

(BEGIN SINGING)
Title: C. "Ça va venir découragez-vous pas " (Madame Bolduc - Mary Rose Anne Travers)
Mes amis je vous l'assure que le temps il est bien dur
Ne faut pas s'décourager ça va bien vite recommencer
De l'ouvrage y va en avoir pour tout le monde cet hiver
ll faut bien laisser le temps au nouveau gouvernement
Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

On se plait a Montréal après tout on n'est pas mal
Dans la province de Québec on mange jamais notre pain sec
Y a pas d'ouvrage en Canada, encore bien moins dans les États
Essayez pas d'aller plus loin vous êtes certain de crever d'faim
Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

Ça coûte cher de ce temps-ci de se nourrir à crédit
Pour pas qu'ça montre chez les groceries j'étais pas fort su' les biscuits
Je ne peux pas faire d'extra mon p'tit mari n’travaille pas
À force de me priver d'manger j'ai l'estomac ratatiné

Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

Me voilà bien arrangé j'ai des trous dans mes souliers
Ma semelle est tout’ travers et le bout qui r’trousse en l'air
La doublure est décousue le dessus est tout fendu
Mes orteils m’passent au travers c'est toujours mieux que pas n'avoir

Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

Le propriétaire qui m'a loué il est bien mal arrangé
Ma boite à charbon est brûlée et j'ai cinq vitres de cassées
Ma lumière disconnectée mon loyer n'est pas payé
Y a pas besoin d'venir m'achaler on va l’saprer en bas d'l'escalier

Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

(END SINGING)

MP: That's sounds like another Bolduc
AG: Ya and she played the harmonica..
MP: ...she would play in between...
AG: Ya, it I...
MP: I heard that song, a recording...
AG: You must have, it's an old old song but l mean, you know, every time there was a song like that, I wanted to learn it.
MP: Do you want a bread first? Do you have another one?
AG: I'll sing "Le grand-père Noé". Did I sing that on the other tape? I don't think I did.

(BEGIN SINGING)
Title: C. "Grand-père Noé "
C'est notre grand-père Noé patriarche digne
C'est lui qui nous a enseigné à planter la vigne
ll s'est fait faire un beau bateau
C'était pour se promener sur l'eau
Ce fut son son son Ce fut re re re
Ce fut son ce fut re
Ce fut son refuge pendant le déluge

Quand la mer rouge apparut à la troupe noire
Les israélites ont cru qu'il fallait la boire
Moïse qui était le plus fin
ll dit ce n'est pas du vin
Il la pas pas pas il la sa sa sa
Il la pas il la sa
Il la passa toute sans en prendre une goutte

C'est au fond de mon verre de vin
Que j'y trouve la gloire
Prend ton verre et moi le mien
Ami il nous faut boire
À la santé de Nicolas
Tu boiras ou bien tu crèveras
Je bois du du du Je bois du bras bras
Je bois du Je bois bras
Je bois du bras gauche, c'est ça qui m'réchauffe

Je bois du du du Je bois du bras bras
Je bois du Je bois bras
Je bois du bras gauche c'est ça qui m'réchauffe

(END SINGING)

AG: It's father...it was my brother-in-law anyway. My husband's brother. lt was her husband's father. He sang that and he was a gaucher, a man, he was a left handed man...
MP: Gaucher.
AG: He sang that, it was good for him, we all knew he was lefthanded.
MP: What was his name?
AG: Emile Gagne. This one here...

(BEGIN SINGING)
Title: C. "Mon chapeau de paille " (Conrad Gauthier)
À St-Denis dans les grands bois
Un jour d’orage et de bataille
J'ai mis pour la première fois
Mon chapeau d'paille

Et sans égards contre les Anglais
Ces jeunes beaux ces canailles
Nous nous battîmes sans repos
En chapeau d'paille

Quelques temps après l'appel fut fait
J'allais souvent sous les broussailles
Avec la p'tite fille que j'aimais
En chapeau d'paille

Et au printemps quand je l'ai épousée
Nous faisions alors les semailles
Et au balustre j'ai déposé
Mon chapeau d'paille

Nous eûmes de nombreux enfants
Ça fait plaisir la marmaille
Ils ont des petits' airs triomphants
En chapeau d'paille

Mais dans ces gros perdants
Les medecins n'ont rien qui vaillent
Et tous moururent en regardant
Leurs chapeaux d'paille

À son tour la mère partie
Sur cette terre il faut que tout s'en aille
Il me resta mon seul ami
Mon chapeau d'paille

Je suis très vieux j'ai près d'cent ans
Je me résigne et je travaille
Pour pouvoir mettre encore longtemps
Mon chapeau d'paille.

(END SINGING)

LG: I think my father sang that, did he?
AG: Ya, he...
LG: He sang that.
AG: Your father used to know, sing that song. Why...we learned it from...my, one of my oldest brother was the first one to sing that song. He used to sing it a lot. I learned it, my husband learned it. He used to sing it. It's more for a man to sing that but...Did you ever heard the song "Marilou"
MP: Marilou? .
AG:

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Il fait beau c'est le printemps
La merveille en chantant Marilou, Marilou
Le soleil met dans mon coeur
Un doux rayon de bonheur, Marilou, Marilou
En passant près d'chez vous

(END SINGING)
AG: Voyons donc... l knew that song
LG: Take that one until we come back
AG: It's in the book, I know the word but. Tu sais en vieillissant, on viens, on sait pu rien.
MP: This is a note book where you wrote down all the words to the songs you know.
AG: Ya, l was around 62 years old when I wrote, 62 or 64 years old when I wrote all those songs while I knew them. I didn't want to forget them.
MP: That's a great idea.
AG: Marilou where are you, Marilou where are you. Le refrain est pas mal bon.
LG: Start it and then, so I can catch up with you.

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
ll fait beau c'est le printemps
La merveille en chantant Marilou, Marilou
Le soleil met dans mon coeur
Un doux rayon de bonheur, Marilou, Marilou
Marilou, Marilou

En passant près d'chez vous
Je me suis arrêté pour vous dire bonjour
Et vous offrir quelques fleurs en gage d'amour
Marilou, Marilou

J'ai cherche un peu partout
Et parmi les fleurs closes
Je n'ai pas vu de roses
Plus belle que vous Marilou
J'ai trouvé dans le jardin
Du muguet, du jasmin.
Marilou, Marilou

Et j'ai mis dans un bouquet
Un doux baiser bien discret
Oui pour vous Marilou
Marilou, Marilou

En passant près d'chez vous
Je me suis arrêté pour vous dire bonjour
Et vous offrir quelques fleurs en gage d'amour
Marilou, Marilou

J'ai cherché un peu partout
Et parmi les fleurs closes
Je n'ai pas vu de roses
Plus belle que vous Marilou
Et parmi les fleurs closes
Je n'ai pas vu de roses
Plus belle que vous Marilou

(END SINGING)

AG: It's a good thing I had the book, I know I sang it in my dream, in my bed sometimes at night, those songs come to my mind and I sing not sing out loud but just, pass them all over. I know it.
MP: Is that a song you sang often.
AG: No, I don't sing that very often, I heard it, I heard it on my wedding, we went on our honeymoon in Canada. There was that song. And, I don't know how come I got it, how come I got it.
MP: How long ago was that.
AG: In I926. Ya, it's I926. It's another old song.

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
On s'faisait des belles veillées, personnes étaient pactés
Mais aujourd'hui c'est différent,
La bouteille on la suce tout' l'temps

Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
Autrefois les garçons veillaient, à dix heures ils s'en allaient
Mais aujourd'hui c'est ben changé,
Ils veulent pu décoller

Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
Si les hommes ont des défauts, ne les blâmez pas trop
C'est Adam qui fut l'premier à n'pouvoir résister

Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
Mes chers amis, nous sommes venus vous faire une p’tit’ soirée
On voudrait bien continuer à bien vous amuser.

Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.

(END SINGING)

AG: think there's another verse to that but I forgot it.
LG: You should write something down.
AG: I know I... I don't have...
LG: for all the songs you got.
MP: Oh ya, that's not one of the one you wrote down?
AG: That's another one I wrote down.
LG: You got it in the book.
AG: Ya I got it in the book.
LG: You should if you know you got it in the book then...
AG: Ya, but I thought I'd would remember it because I sang it not too long ago.

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Au temps jadis où l’on vivait comme des frères on se regardait
Et tour à tour on s'entraidait c'était l'ancienne méthode
Mais ce n'est plus le même chose à présent
Tout chacun se tient bien dans son rang
On est mal vu quand on n'a pas d'argent
Voilà les gences(gens) à la mode

Autrefois quand on s'faisait la cour
On s'entretenait deux ou trois jours
Et on était marié sur huit jours c'était l'ancienne méthode
Mais ce n'est plus la même chose à présent
On se fréquente des trois ou quatr' ans
Et ben souvent on perd son temps
Voilà les jeunes gences (gens) à la mode

Autrefois quand on s'mariait
À son mari la femme promettait
Que jamais d'autr' que lui elle aimerait
C'était l'ancienne méthode
Mais aujourd'hui elle lui promet bien
Mais ses promesses ne lui servent à rien
Car bien souvent elle aime mieux son voisin
Voilà les femmes à la mode voilà les femmes à la mode

(END SINGING)

MP:
AG: Ah oui j'ai peut-être oublié un couplet je sais pas
AG: I don't know, I was in Maine I know that I sang it, I sang it once in a party they had, a big reunion they had at the hall they made me sing that song. My husband always told them I could sing so .. l sang... l sang that song and I snag another one too. Là je l'ai pas écrit. Celui que "Une bonne femme..." j'avais chanté "Une bonne femme", cette chanson-là. Le monde avait ben clappé.

(BEGIN SINGING)
Title : A. "Une bonne femme"
Aujourd'hui comme vous savez j’suis’a mère de quinze enfants
Et moi qui viens d'avoir tout juste cinquante ans
Comme c'est tout' des filles que j'ai ça m’coûte cher en bedeau
Pour leur donner ce qu’il leur faut, j'marache la laine de sur’l'dos
C'est des toilettes, c'est des chapeaux
C'est des bottines avec des talons hauts
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme,
J'en ai plus qu'il m'en faut

C'est des bas de soie l'été l'hiver
Plus qu’ils sont longs plus ça coûte cher
Pauvre bonne, femme, pauvre bonne femme,
J'en vois presque plus clair.

Et puis quand vient l'jour de l'an
Leur faut tous un manteau, en mouton de Perse ou d'Afghan
Enfin tout c'qui a de plus beau
Tandis que moi tout ce qu'on me donnera
Pour mes étrennes c'est une paire de bas
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme,
C't'encore moi qui paiera.

Je ne peux pas les empêcher d'avoir des distractions
Y en a qui sont d'âge de recevoir les garçons.
Comme elles sont pas pour rester vieilles filles tant qu'elles vivront
J'aime bien mieux comme de raison qu'elles s'amusent à la maison
Et quand vient le soir, le cavalier y en partout de la cave au grenier
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme,
Moi j'm'assis dans l'escalier.

Y en a des courts y en a des longs
Y en a des brunes, y en a des blonds
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme
Y en a plein la maison
Et puis quand arrive le temps de s'en aller chez eux
Ils commencent par ficher l'camp quand y sont décidés
Tandis que moi, j'me casse le cou,
Assis dans l'coin à cogner des clous
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme,
J'changerais job pour trente sous.

(END SINGING)

AG: J'sais pas. Me semble que je l'ai chantée dans ton aut' tape celle-là.
MP: Ah peut-être, it sounds familiar.
AG: Y m'semble. J'y ai pensé quand j'ai commencé a chanter.
MP: That was the song you sang at the hall.
AG: Ya.
MP: Where in Maine again did you went?
AG: Sanford Maine. -
MP: Sanford. A regular soirée? They had a soirée on a regular basis?
AG: Des soirées, y a. À tout' les ans, à différents temps, y’avait des réunions à la salle. Y’m’disait tout le temps de chanter, j’y disais fait moi donc pas chanter. My voice was better then, than it is now. I had a good voice. It's all gone.
(Singing a few words)
AG: that's not a ... that's not too...

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
En lisant les billets doux que tu m'avais écrits
Et je voudrais me voir tes genoux et que tout soit fini
C'est bien en vain que je pleure pour toi
Et que tu ris de mon amour
Je voudrais t'oublier mais malgré moi
Je pense à toi toujours
Chaque heure porte un nouveau tourment
Je n'ose plus croire à tes vains serments
Cruel, tu m'as trompée trop souvent
Je ne veux plus pleurer pour toi
Billets et fleurs, j'ai tout gardé
Ce qui venait de toi
Mignons objets qui m'ont fait pleurer
et lorsque dure .....

[END CASSETTE SIDE A]
[BEGIN CASSETTE SIDE B]

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Billets et fleurs, j'ai tout gardés
Ce qui venait de toi
Mignons objets qui m'ont fait pleurer
Hélas plus d’une fois
C'est bien en vain que je pleure pour toi
Et que tu ris de mon amour
Je voudrais t'oublier mais malgré moi
Je pense à toi toujours

Chaque heure porte un nouveau tourment
Je n'ose plus croire à tes vains serments
Cruel, tu m'as trompé trop souvent
Je ne veux plus pleurer pour toi
Je ne veux plus pleurer pour toi

(END SINGING)

MP: That's a fancy ending. So did you and Laurianne sing a lot of songs together?
AG: Not much.
LG: Not really, we, at a party. We end up singing, very few that I know, she knows. A lot of them, I know the tunes, I know what she's going to sing. I don't know all the words. I know some of the words. A lot of twist of the tongue with all that French, turluting sometimes, my tongue doesn't work.
AG: Even my tongue doesn't want too. This is another song of a souvenir. lt's a... (singing a few words) Ca commence...

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Quand on s'en va le cœur en détresse
Rêver tout' seule par le soir languissant
Le souvenir vient comme une caresse
Les sentiers d’or frôler en passant

Dans le livre d'or de nos souvenirs
Tous sont inscrit nos peines et nos plaisirs
II est une page rose
Qui rappelle tant de choses
C'est la page de nos tendres amours
Où l’on se revoit soi-même
Au pied de celui qu'on aime
Et que l'on a dû quitter un jour
Mais de peu de calme qui nous arrive
Ont emprunté les instants de chagrin
Mais d'une étoile qui brille plus vive
À l'horizon des lointains lendemains

Dans le livre d'or de nos souvenirs
Tous sont inscrit nos peines et nos plaisirs
ll est une page rose
Qui rappelle tant de choses
C'est la page de nos tendres amours
Où on se revoit soi-même
Au pied de celui qu'on aime
Et que l'on a dû quitter un jour
Mais qui nous attend quand même
Sans désespérer jusqu'au retour.

(END SINGING)

MP: That's beautiful.
LG: I don't remember hearing that one.
AG: You don't?
LG: No...
AG: l never sing it, that's why.
MP: You have a beautiful voice, that's great.
AG: Oh my goodness...
AG: I never learned it too much, this one is ... Petits enfants courez dans la prairie.

(BEGIN SINGING)
Title: A. "Petits enfants courez dans la prairie"
C. "La prière d’un vieillard" (André Clavier)
Petits enfants courez dans la prairie
Chantez jouez au gai parfum des fleurs
(END SINGING)

AG: Doesn't sound very good.

(BEGIN SINGING)
Title: A. "Petits enfants courez dans la prairie"
C. "La prière d’un vieillard" (André Clavier)
Petits enfants courez dans la prairie
Chantez jouez au gai parfum des fleurs
Profitez bien du printemps de la vie
Trop tôt hélas vous verserez des pleurs

Dernières amours de ma vieillesse
Venez a moi petits enfants
Je veux de vous une caresse
Pour oublier pour oublier mes cheveux blancs

Petits enfants quand j'étais à votre âge
Je profitais de la douce joie du coeur
Ma vie alors s'écoulait sans orage
Je ne voyais que des jours de bonheur

Dernières amours de ma vieillesse
Venez a moi petits enfants
Je veux de vous une caresse
Pour oublier pour oublier mes cheveux blancs

En grandissant j'ai connu la tristesse
Ceux que j'aimais je les ai vus partir
Oh laissez-moi vous prouver mes tendresses
C'est en aimant que je voudrais mourir

Dernières amours de ma vieillesse
Venez à moi petits enfants
Je veux de vous une caresse
Pour oublier pour oublier mes cheveux blancs
Pour oublier pour oublier mes cheveux blancs

(END SINGING)

AG: That's a...that's a... I always liked that song.
LG: You don't sing that one too often, it's pretty.
AG: It's a pretty song.
AG: Oh yeah, la lurette, la chanson de la iurette. J'sais pas si j'vais m'en rappeler tout'.

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Je vous dis que ces années-ci
C'est pas drôle comment qu'on passe la vie
On voit tout' les belles toilettes mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

(END SINGING)

MP: You should sing lower
AG: I better

(BEGIN SINGING)
Title: "Unknown"
Je vous dis que ces années-ci
C'est pas drôle comment qu'on passe la vie
On voit tout' les belles toilettes mais la lurette
Gai re gai re gai lon la

Les vieilles femmes de cinquante ans
Qui ont les cheveux presque tout blanc
Mais elles fument bien la cigarette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

On voit partout sur les wagons...

Quand on annonce des excursions
On voit partout sur les wagons
Des gens qui paye toujours la traite mais la lurette
Gai re gai re gai lon la

Quand arrive la fin d'la quinzaine
Monsieur l'marchand j'ai pu pas un’ cenne
Va falloir manger d'la galette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

Voyez donc ces jeunes garçons
Qui se traine un p'tit flacon
C'est pour se mouiller la lurette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la

Quand ils arrivent a la maison
Ils ont perdu la raison
Ils veulent faire maison nette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

Voyez ces joueurs de violons
Qui se trainent de l'arc en son
C'est pour frotter leurs archettes mais la lurette
Gai re gai re gai lon la

Ils jouent des belles airs soulevant
Des mélodies du bon vieux temps
Composées par Monsieur Blanchette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

Je vas maintenant terminer

(END SINGING)

LG: C'est terminé...
(All laughing)
AG: Je ne peux pu m'en rappeler...
... Y attendait d'voir la couchette, la lurette
... Je vas maintenant terminer...
... Car il est temps de voir la couchette, la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette

Gai re gai re gai lon la
MP: Is that in your book?
AG: I don't think I have it in my book.
MP: Who did you say used to sing that?
LG: Her sister
AG: My sister ... we learned that in Newport in New Hampshire from some people that came from Canada, some men who came to Newport to work on, in the woods...
LG: They were lumberjacks
MP: Lumberjacks?
AG: ...they found out we were French, they come to our house, they knew a lot of songs, so they sang songs so one of the guy sang it, he played the guitar, he sang everytime, every verse he would do on the guitar (singing a few notes). He'd do that on the guitar.
(Laughing)
MP: These lumberjacks, say, would come down from Quebec to Newport New Hampshire? You were living there at the time? They just come down to work and go back?
AG: Ya, they'd go back.
LG: lt wasn't that far from where we lived. Cause they'd stayed, they had a visa so they could live near where they worked. They'd go home once in a while. At Newport, their boss would have papers on them...
AG: They'd rent hotels, you know, stay there and on Saturday night, they come to our house, we had a party.
LG: I think during the week, they had a camp out in the woods...
AG: They stayed in the camp...
LG: ... on the weekends they'd come to the town, they had their rooms so my father met them, sometime, they brought them home one time after that, they kept coming over, we had parties...
AG: Sing
LG: ... there was always singing and dancing, you know.
MP: Did your husband ... he was not one of them ...
AG: No
MP: ... no, he just met them when they came into town...
AG: He was working in the mills in Newport, I did too, I worked in the mills.
MP: Both you and your husband worked in Newport. Did you LaurieAnn?
LG: No, I worked at a shoe shop, in a laundry and turned I6, I moved to Sanford, Maine. By then, the mills had shut down, my father went to work in Sanford. I went there with him. My mother waited in Newport for school to got out. They all moved to Sanford. So when I was I6, that's when I left Newport.
AG: The mills had all shut down in Newport, we couldn't no more work. They had shoe shop but...
LG: We moved where there was work. After Sanford, the mills moved out eventually.
AG: We stayed I2 years in Newport, we stayed 7 years in Sanford, Maine. The mill was going good, all of a sudden, bang, everything was... everybody was laid off and the mill moved down south.
LG: And we moved to Massachusetts, from there so we wouldn't loose everything you had, you figure in the city, my aunt, one of my mother's older sister lived there...
AG: My sister lived there
LG: ...everybody packed up and moved.
MP: Where in Massachusetts.
LG: Springfield Mass
AG: Springfield Mass
MP: And what was the work there?
AG: Ah all kinds of works, we had factories...
LG: Sewing shops...
AG: ...sewing shops, elastic shops...
LG: My father worked, was it in Connecticut, where he worked and made those carpets?
AG: Ya, he worked in a mill in Connecticut, in Tauntonville Connecticut. That was right near Newport, that was right near Springfield I mean.
MP: And you lived in Springfield Mass and you commuted to a neighboring town in Connecticut?
AG: Ya he used to drive back and forth, he found a job there so, that's where,... it was only 7 miles, with the car he could go back and forth. He worked there all the time we lived there.
MP: You were in Massachusetts for how long?
AG: When my husband died, we had been there for I3 years.
MP: Ah...
AG: Seems to me... l figured that out.
MP: What... was it after he passed away that you came here to Vermont?
AG: Ya, two years after.
MP: Did you have family here, in Vermont?
AG: Ya, I had…
LG: The rest of the family was here, all her sisters and bothers...
AG: My sisters and brothers and when I came to Vermont I got married to one of my cousins, he was my age, he was my age wasn't he? A year older than me. His wife had died, my husband had died so I married him...
MP: And who's that?
AG: Simeon Gagne, he was a Gagne. Simeon.
MP: Simeon?
LG: He passed away not long after that.
AG: Nine months, nine months after he passed away.
MP: Nine months after you were married?
LG: She didn't realize but he wasn't feeling good.
AG: He wasn't a well man, had emphysema; I didn't know, I didn't notice it too much. Sometimes, you know...
MP: How old were you at that time?
AG: When my husband died I was 58 years old, at that time I was 60 years old when I came to Vermont.
MP: When you came back here.
AG: I wanted to come around here, anyway to be with my brothers and sisters. They were far away from us. Now they're all gone except Beatrice and me.
MP: How many brothers and sisters did you have?
AG: We were four girls: .... , Blanche, me and Beatrice, four girls and seven boys or, we were twelve in all must be eight boys, my youngest brother died when he was only a year and a halt old; there were seven brothers left.
MP: There were eleven who grew to adulthood?
AG: Oh ya.
MP: In those days eleven out of twelve to survive to adulthood was good.
AG: Ya.
LG: I think most of the time, the babies died of pneumonia.
AG: The doctor said he had difteria.
MP: Ah ya.
AG: We were all quarantined for forty days, we couldn't go anywhere, nobody could come to our house. (knocking at the door .... ..tape stopped)
MP: Both LaurieAnn and ma tante Toinette.
AG: Comment ça commence çà?

(BEGIN SINGING)
Title: C. "Ange de mon berceau" (R. Beaudry - Al. Piantadosi)
Que de joie et de bonheur
Je ressens dans mon coeur
De me voir aujourd'hui près de vous
Mère chérie, je vous dois de ma vie
Toutes les instants les plus doux.

Lorsque dans mon berceaux vous me chantiez dodo
Je n'étais alors qu'un tout petit enfant
Qui vous a causé bien des tourments
Et j'ai dû sans le vouloir
Faire blanchir vos cheveux noirs
Ah ! je voudrais un jour
Vous rendre un peu d'amour
Ange de mon berceau.

Si les mamans pouvaient
Comment elles le voudraient
Garder leurs enfants toujours petits
Les voir grandir et puis un jour partir
C'est leur plus cruel souci.

Lorsque dans mon berceau
Vous me chantiez dodo
Je n'étais alors qu'un tout petit enfant
Qui vous a causé bien des tourments
Et j'ai dû sans le vouloir
Faire blanchir vos cheveux noirs
Ah ! je voudrais un jour
Vous rendre un peu d'amour
Ange de mon berceau.

(END SINGING)

LG: You changed key again.
AG: l changed key? How come? Did I? I didn't notice.
LG: You changed key, I thought, I couldn't find you. You started off, that's 2 songs you do that.
MP: You start too high?
AG: I don't know.
MP: You get more comfortable, you find your key half way through it.
AG: I don't know. I don't notice it.
MP: That's a song, you two sing together often?
LG: Ya.
AG: Ya, we sing it a lot but...
LG: We don't usually sing like this high...
AG: ...my voice.
(All laughing)
X: Don't plan anything 'til the 25th of August.
LG: 25th of August.
AG: I don't know what else we know.
LG: Just find something that you know.
AG: I don't have nothing written.
LG: Vous savez les chansons...
AG: J'les ai toutes chantées qu’es’ j'avais ici. Une que j'ai pas chantée. Où c'que c'est qu'elle est? C'es-tu celle là: Ma mère n'avait que moi d'enfant?
LG: You start it.

(BEGIN SINGING)
Title: C. "La destinée la rose au bois" (Pierre Daignault)
Mon père et puis ma mère n'avaient que moi d'enfant
Mon père et puis ma mère n'avaient que moi d'enfant
N'avaient que moi d'enfant la destinée la rose au bois
N'avaient que moi d'enfant, n’avaient que moi d'enfant
N'avaient que moi d'enfant, n’avaient que moi d'enfant

Ils m'envoient à l'école, à l'école du roi
Ils m'envoient à l'école, à l'école du roi
À l'école du roi, la destinée la rose au bois
À l'école du roi, À l'école du roi
À l'école du roi, À l'école du roi

Le maître qui m'enseigne vint amoureux de moi
Le maître qui m'enseigne vint amoureux de moi
Vint amoureux de moi, la destinée la rose au bois
Vint amoureux de moi, Est amoureux de moi
Est amoureux de moi, Est amoureux de moi

Il me donna pour gage une belle boucle de soie
Il me donna pour gage une belle boucle de soie
Une belle boucle de soie, la destinée la rose au bois
Une belle boucle de soie, Une belle boucle de soie
Une belle boucle de soie, Une belle boucle de soie

À chaque brin de soie, se dit embrassez-moi
À chaque brin de soie, se dit embrassez-moi
Se dit embrassez-moi, la destinée la rose au bois
Se dit embrassez-moi, se dit embressez-moi
Se dit embrassez-moi, se dit embrassez-moi

Ce n'est pas l'affaire des filles d'embrasser les garçons
Ce n'est pas l'affaire des filles d'embrasser les garçons
D'embrasser les garçons, la destinée la rose au bois
D'embrasser les garçons, d'embrasser les garçons
D'embrasser les garçons, d'embrasser les garçons

C'est bien l'affaire des filles de balayer la maison
C'est bien l'affaire des filles de balayer la maison
De balayer la maison la destinée la rose au bois
De balayer la maison, de balayer la maison
De balayer le maison, de balayer la maison.

Quand la maison est nette, tous les garçons y vont.
Quand la maison est nette, tous les garçons y vont.
Tous les garçons y vont, la destinée la rose au bois
Tous les garçons y vont, tous les garçons y vont
Tous les garçons y vont, tous les garçons y vont

Ils s'en vont quatr' par quatr' en frappant du talon
Ils s'en vont quatr' par quatr' en frappant du talon
En frappant du talon la destinée la rose au bois
En frappant du talon, en frappant du talon
En frappant du talon, en frappant du talon

(END SINGING)

[END CASSETTE SIDE A]
[END RECORDING]

Dublin Core

Title

TC1998-1071 -- Interview with Alberta Gagné

Description

Interview of Alberta Gagné by Martha Pellerin. Part of a project (VFC1998-0007) on Franco-American song in New England funded by the Vermont Folklife Center and undertaken by Pellerin. Interview is one in a series of six conducted between 1995-01-09 and 1995-12-06 as an effort to document the French language song repertoire of Gagné.

Source

VFC1998-0007 Martha Pellerin Collection. TC1998-1071 Interview with Alberta Gagné. Vermont Folklife Center Archive, Vermont Folklife Center, Middlebury, Vermont, United States of America.

Date

Contributor

Rights

Copyright (c) Vermont Folklife Center

Language

fra
eng

Identifier

vfc1998-0007_tc1998-1071

Oral History Item Type Metadata

Interviewer

Interviewee

Transcription


Martha Pellerin Collection/VFC1998-0007
Alberta Gagné and Laurianne Gagné/TC1998-1071

INTERVlEWER: Martha Pellerin (MP)
INTERVIEWEES: Alberta Gagne (AG) and Laurianne Gagne (LG)
DATE: Julv 10, 1995
LOCATION: Gore Road, Highgate, VT


AG:
(BEGIN SINGING)
Title: C. "As-tu vu l'éclipse? " (Madame Bolduc - Mary Rose Anne Travers)
Depuis plus de trois cents ans qu'on entendait dire les savants
Que l'éclipse doit avoir lieu et en mille neuf cent trente-deux
À quatr' heure d'l'après-midi il faisait noir comme la nuit
Les lumières sont allumées pi l'monde sont mis à crier
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes pi les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
Ce qui avait de plus beau c'était de voir les animaux
Les 'tits oiseaux dans leur nid ils pensaient qu'c'était la nuit
Quand la noirceur fut arrivée toutes les poules se sont juchées
Quand le soleil s'est montré le coq s'est mis à chanter
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes pi les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
Y en avait découragés qui se sont mis à pleurer
Quand les nerfs les ont pognés lorsque l'éclipse fut arrivée
Quand ils ont vu la noirceur ils sont presque tout' mort de peur
Je vous dis qu'ça pas été long y ont dit l'acte de contrition
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes pi les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
Y en avait la tête en l'air qui regardait dans les airs
Avec un morceau de vitre fumée y’avait l’visage tout barbouillé
Y ont attrapé l'torticoli qui sont r’venu tout étourdi
À force de regarder en l'air depuis c'temps-la qui voye pas clair
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes pi les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
Ah je vous dis qu'à Sorel y avait du monde comme des coquerelles
Y en avait sur les bateaux sur les toits sur les côteaux
Quand la lune a vu cela dit au soleil tu t'montras pas
Y a commencé à faire noir pi a dit asseye à m'avoir
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Tout le monde sont sorti par les portes et les châssis
As-tu vu l'éclipse, l'éclipse et puis l'éclipse
Le soleil a disparu on croyait qui r'montrait plus
LE SOLEIL A DISPARU ON CROYAIT QUI R'MONTRAIT PLUS
(END SINGING)

MP: What can you tell me about that song.
AG: In I932, the eclipse of the sun, that was... we were on the farm. My husband was out in the field spreading out menure. And it became to be dark and that's what happen. Everybody was scared because it was so dark, and it stay dark quite a while.
MP: Do you know who wrote the song?
AG: I don't know who wrote it but it probably is Mrs Bolduc; l'm not sure but she was composing all kinds of song like that. About anything you know..
LG: Was she the one that sang it?
AG: I really don't know, ... I just imagine it was her because...
LG: It sounds like a song she would sing...
AG: Ya...
MP: It does...
AG: Usually the song she wrote, she turlute you know? That one's been...but...sounds like it would be her song but I'm not sure of that. l never saw the... the record of it, they used to sing on records those singers and, they would say on the record who sang the song. I never heard the record. I learned it from one of my cousin. She was singing it and l wanted a copy of it so l learned it from her.
MP: You have quite a collection of song. How many songs in your collection.
AG: Oh, I have over a hundred.
MP: A hundred song.
AG: Ya
MP: Do you sing them often?
AG: No, l don't sing hardly. I used to sing all the time but, now a days we have the television, always looking at television and, l don't have a chance to sing. When I start singing, l don't sing as well 'cause I don't practice...
LG: You sing those songs when we have a house party...
AG: Ya
LG: ...when you go to somebody else's party and they start singing funny songs and she comes out with songs that I never heard or either ....
MP: Can you do another one for us?
AG: l have a few here.
LG: l had her jot down some titles.
AG: Do... l don't know if you ever listen to this one...Ça va venir ca va venir, mais décourageons-nous pas. It's about the famine in the depression, it says even though it's a bad time that woman that was singing she says don't get discourage, everything will welcome back. That's about the song.

(BEGIN SINGING)
Title: C. "Ça va venir découragez-vous pas " (Madame Bolduc - Mary Rose Anne Travers)
Mes amis je vous l'assure que le temps il est bien dur
Ne faut pas s'décourager ça va bien vite recommencer
De l'ouvrage y va en avoir pour tout le monde cet hiver
ll faut bien laisser le temps au nouveau gouvernement
Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

On se plait a Montréal après tout on n'est pas mal
Dans la province de Québec on mange jamais notre pain sec
Y a pas d'ouvrage en Canada, encore bien moins dans les États
Essayez pas d'aller plus loin vous êtes certain de crever d'faim
Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

Ça coûte cher de ce temps-ci de se nourrir à crédit
Pour pas qu'ça montre chez les groceries j'étais pas fort su' les biscuits
Je ne peux pas faire d'extra mon p'tit mari n’travaille pas
À force de me priver d'manger j'ai l'estomac ratatiné

Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

Me voilà bien arrangé j'ai des trous dans mes souliers
Ma semelle est tout’ travers et le bout qui r’trousse en l'air
La doublure est décousue le dessus est tout fendu
Mes orteils m’passent au travers c'est toujours mieux que pas n'avoir

Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

Le propriétaire qui m'a loué il est bien mal arrangé
Ma boite à charbon est brûlée et j'ai cinq vitres de cassées
Ma lumière disconnectée mon loyer n'est pas payé
Y a pas besoin d'venir m'achaler on va l’saprer en bas d'l'escalier

Ça va venir, ça va venir mais décourageons-nous pas
Moi j'ai toujours le cœur gai je continue à turluter
(turlute)

(END SINGING)

MP: That's sounds like another Bolduc
AG: Ya and she played the harmonica..
MP: ...she would play in between...
AG: Ya, it I...
MP: I heard that song, a recording...
AG: You must have, it's an old old song but l mean, you know, every time there was a song like that, I wanted to learn it.
MP: Do you want a bread first? Do you have another one?
AG: I'll sing "Le grand-père Noé". Did I sing that on the other tape? I don't think I did.

(BEGIN SINGING)
Title: C. "Grand-père Noé "
C'est notre grand-père Noé patriarche digne
C'est lui qui nous a enseigné à planter la vigne
ll s'est fait faire un beau bateau
C'était pour se promener sur l'eau
Ce fut son son son Ce fut re re re
Ce fut son ce fut re
Ce fut son refuge pendant le déluge

Quand la mer rouge apparut à la troupe noire
Les israélites ont cru qu'il fallait la boire
Moïse qui était le plus fin
ll dit ce n'est pas du vin
Il la pas pas pas il la sa sa sa
Il la pas il la sa
Il la passa toute sans en prendre une goutte

C'est au fond de mon verre de vin
Que j'y trouve la gloire
Prend ton verre et moi le mien
Ami il nous faut boire
À la santé de Nicolas
Tu boiras ou bien tu crèveras
Je bois du du du Je bois du bras bras
Je bois du Je bois bras
Je bois du bras gauche, c'est ça qui m'réchauffe

Je bois du du du Je bois du bras bras
Je bois du Je bois bras
Je bois du bras gauche c'est ça qui m'réchauffe

(END SINGING)

AG: It's father...it was my brother-in-law anyway. My husband's brother. lt was her husband's father. He sang that and he was a gaucher, a man, he was a left handed man...
MP: Gaucher.
AG: He sang that, it was good for him, we all knew he was lefthanded.
MP: What was his name?
AG: Emile Gagne. This one here...

(BEGIN SINGING)
Title: C. "Mon chapeau de paille " (Conrad Gauthier)
À St-Denis dans les grands bois
Un jour d’orage et de bataille
J'ai mis pour la première fois
Mon chapeau d'paille

Et sans égards contre les Anglais
Ces jeunes beaux ces canailles
Nous nous battîmes sans repos
En chapeau d'paille

Quelques temps après l'appel fut fait
J'allais souvent sous les broussailles
Avec la p'tite fille que j'aimais
En chapeau d'paille

Et au printemps quand je l'ai épousée
Nous faisions alors les semailles
Et au balustre j'ai déposé
Mon chapeau d'paille

Nous eûmes de nombreux enfants
Ça fait plaisir la marmaille
Ils ont des petits' airs triomphants
En chapeau d'paille

Mais dans ces gros perdants
Les medecins n'ont rien qui vaillent
Et tous moururent en regardant
Leurs chapeaux d'paille

À son tour la mère partie
Sur cette terre il faut que tout s'en aille
Il me resta mon seul ami
Mon chapeau d'paille

Je suis très vieux j'ai près d'cent ans
Je me résigne et je travaille
Pour pouvoir mettre encore longtemps
Mon chapeau d'paille.

(END SINGING)

LG: I think my father sang that, did he?
AG: Ya, he...
LG: He sang that.
AG: Your father used to know, sing that song. Why...we learned it from...my, one of my oldest brother was the first one to sing that song. He used to sing it a lot. I learned it, my husband learned it. He used to sing it. It's more for a man to sing that but...Did you ever heard the song "Marilou"
MP: Marilou? .
AG:

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Il fait beau c'est le printemps
La merveille en chantant Marilou, Marilou
Le soleil met dans mon coeur
Un doux rayon de bonheur, Marilou, Marilou
En passant près d'chez vous

(END SINGING)
AG: Voyons donc... l knew that song
LG: Take that one until we come back
AG: It's in the book, I know the word but. Tu sais en vieillissant, on viens, on sait pu rien.
MP: This is a note book where you wrote down all the words to the songs you know.
AG: Ya, l was around 62 years old when I wrote, 62 or 64 years old when I wrote all those songs while I knew them. I didn't want to forget them.
MP: That's a great idea.
AG: Marilou where are you, Marilou where are you. Le refrain est pas mal bon.
LG: Start it and then, so I can catch up with you.

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
ll fait beau c'est le printemps
La merveille en chantant Marilou, Marilou
Le soleil met dans mon coeur
Un doux rayon de bonheur, Marilou, Marilou
Marilou, Marilou

En passant près d'chez vous
Je me suis arrêté pour vous dire bonjour
Et vous offrir quelques fleurs en gage d'amour
Marilou, Marilou

J'ai cherche un peu partout
Et parmi les fleurs closes
Je n'ai pas vu de roses
Plus belle que vous Marilou
J'ai trouvé dans le jardin
Du muguet, du jasmin.
Marilou, Marilou

Et j'ai mis dans un bouquet
Un doux baiser bien discret
Oui pour vous Marilou
Marilou, Marilou

En passant près d'chez vous
Je me suis arrêté pour vous dire bonjour
Et vous offrir quelques fleurs en gage d'amour
Marilou, Marilou

J'ai cherché un peu partout
Et parmi les fleurs closes
Je n'ai pas vu de roses
Plus belle que vous Marilou
Et parmi les fleurs closes
Je n'ai pas vu de roses
Plus belle que vous Marilou

(END SINGING)

AG: It's a good thing I had the book, I know I sang it in my dream, in my bed sometimes at night, those songs come to my mind and I sing not sing out loud but just, pass them all over. I know it.
MP: Is that a song you sang often.
AG: No, I don't sing that very often, I heard it, I heard it on my wedding, we went on our honeymoon in Canada. There was that song. And, I don't know how come I got it, how come I got it.
MP: How long ago was that.
AG: In I926. Ya, it's I926. It's another old song.

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
On s'faisait des belles veillées, personnes étaient pactés
Mais aujourd'hui c'est différent,
La bouteille on la suce tout' l'temps

Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
Autrefois les garçons veillaient, à dix heures ils s'en allaient
Mais aujourd'hui c'est ben changé,
Ils veulent pu décoller

Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
Si les hommes ont des défauts, ne les blâmez pas trop
C'est Adam qui fut l'premier à n'pouvoir résister

Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
Mes chers amis, nous sommes venus vous faire une p’tit’ soirée
On voudrait bien continuer à bien vous amuser.

Dans le bon vieux temps, oui, dans le bon vieux temps
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.
On s'amusait gaiement dans le bon vieux temps.

(END SINGING)

AG: think there's another verse to that but I forgot it.
LG: You should write something down.
AG: I know I... I don't have...
LG: for all the songs you got.
MP: Oh ya, that's not one of the one you wrote down?
AG: That's another one I wrote down.
LG: You got it in the book.
AG: Ya I got it in the book.
LG: You should if you know you got it in the book then...
AG: Ya, but I thought I'd would remember it because I sang it not too long ago.

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Au temps jadis où l’on vivait comme des frères on se regardait
Et tour à tour on s'entraidait c'était l'ancienne méthode
Mais ce n'est plus le même chose à présent
Tout chacun se tient bien dans son rang
On est mal vu quand on n'a pas d'argent
Voilà les gences(gens) à la mode

Autrefois quand on s'faisait la cour
On s'entretenait deux ou trois jours
Et on était marié sur huit jours c'était l'ancienne méthode
Mais ce n'est plus la même chose à présent
On se fréquente des trois ou quatr' ans
Et ben souvent on perd son temps
Voilà les jeunes gences (gens) à la mode

Autrefois quand on s'mariait
À son mari la femme promettait
Que jamais d'autr' que lui elle aimerait
C'était l'ancienne méthode
Mais aujourd'hui elle lui promet bien
Mais ses promesses ne lui servent à rien
Car bien souvent elle aime mieux son voisin
Voilà les femmes à la mode voilà les femmes à la mode

(END SINGING)

MP:
AG: Ah oui j'ai peut-être oublié un couplet je sais pas
AG: I don't know, I was in Maine I know that I sang it, I sang it once in a party they had, a big reunion they had at the hall they made me sing that song. My husband always told them I could sing so .. l sang... l sang that song and I snag another one too. Là je l'ai pas écrit. Celui que "Une bonne femme..." j'avais chanté "Une bonne femme", cette chanson-là. Le monde avait ben clappé.

(BEGIN SINGING)
Title : A. "Une bonne femme"
Aujourd'hui comme vous savez j’suis’a mère de quinze enfants
Et moi qui viens d'avoir tout juste cinquante ans
Comme c'est tout' des filles que j'ai ça m’coûte cher en bedeau
Pour leur donner ce qu’il leur faut, j'marache la laine de sur’l'dos
C'est des toilettes, c'est des chapeaux
C'est des bottines avec des talons hauts
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme,
J'en ai plus qu'il m'en faut

C'est des bas de soie l'été l'hiver
Plus qu’ils sont longs plus ça coûte cher
Pauvre bonne, femme, pauvre bonne femme,
J'en vois presque plus clair.

Et puis quand vient l'jour de l'an
Leur faut tous un manteau, en mouton de Perse ou d'Afghan
Enfin tout c'qui a de plus beau
Tandis que moi tout ce qu'on me donnera
Pour mes étrennes c'est une paire de bas
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme,
C't'encore moi qui paiera.

Je ne peux pas les empêcher d'avoir des distractions
Y en a qui sont d'âge de recevoir les garçons.
Comme elles sont pas pour rester vieilles filles tant qu'elles vivront
J'aime bien mieux comme de raison qu'elles s'amusent à la maison
Et quand vient le soir, le cavalier y en partout de la cave au grenier
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme,
Moi j'm'assis dans l'escalier.

Y en a des courts y en a des longs
Y en a des brunes, y en a des blonds
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme
Y en a plein la maison
Et puis quand arrive le temps de s'en aller chez eux
Ils commencent par ficher l'camp quand y sont décidés
Tandis que moi, j'me casse le cou,
Assis dans l'coin à cogner des clous
Pauvre bonne femme, pauvre bonne femme,
J'changerais job pour trente sous.

(END SINGING)

AG: J'sais pas. Me semble que je l'ai chantée dans ton aut' tape celle-là.
MP: Ah peut-être, it sounds familiar.
AG: Y m'semble. J'y ai pensé quand j'ai commencé a chanter.
MP: That was the song you sang at the hall.
AG: Ya.
MP: Where in Maine again did you went?
AG: Sanford Maine. -
MP: Sanford. A regular soirée? They had a soirée on a regular basis?
AG: Des soirées, y a. À tout' les ans, à différents temps, y’avait des réunions à la salle. Y’m’disait tout le temps de chanter, j’y disais fait moi donc pas chanter. My voice was better then, than it is now. I had a good voice. It's all gone.
(Singing a few words)
AG: that's not a ... that's not too...

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
En lisant les billets doux que tu m'avais écrits
Et je voudrais me voir tes genoux et que tout soit fini
C'est bien en vain que je pleure pour toi
Et que tu ris de mon amour
Je voudrais t'oublier mais malgré moi
Je pense à toi toujours
Chaque heure porte un nouveau tourment
Je n'ose plus croire à tes vains serments
Cruel, tu m'as trompée trop souvent
Je ne veux plus pleurer pour toi
Billets et fleurs, j'ai tout gardé
Ce qui venait de toi
Mignons objets qui m'ont fait pleurer
et lorsque dure .....

[END CASSETTE SIDE A]
[BEGIN CASSETTE SIDE B]

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Billets et fleurs, j'ai tout gardés
Ce qui venait de toi
Mignons objets qui m'ont fait pleurer
Hélas plus d’une fois
C'est bien en vain que je pleure pour toi
Et que tu ris de mon amour
Je voudrais t'oublier mais malgré moi
Je pense à toi toujours

Chaque heure porte un nouveau tourment
Je n'ose plus croire à tes vains serments
Cruel, tu m'as trompé trop souvent
Je ne veux plus pleurer pour toi
Je ne veux plus pleurer pour toi

(END SINGING)

MP: That's a fancy ending. So did you and Laurianne sing a lot of songs together?
AG: Not much.
LG: Not really, we, at a party. We end up singing, very few that I know, she knows. A lot of them, I know the tunes, I know what she's going to sing. I don't know all the words. I know some of the words. A lot of twist of the tongue with all that French, turluting sometimes, my tongue doesn't work.
AG: Even my tongue doesn't want too. This is another song of a souvenir. lt's a... (singing a few words) Ca commence...

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Quand on s'en va le cœur en détresse
Rêver tout' seule par le soir languissant
Le souvenir vient comme une caresse
Les sentiers d’or frôler en passant

Dans le livre d'or de nos souvenirs
Tous sont inscrit nos peines et nos plaisirs
II est une page rose
Qui rappelle tant de choses
C'est la page de nos tendres amours
Où l’on se revoit soi-même
Au pied de celui qu'on aime
Et que l'on a dû quitter un jour
Mais de peu de calme qui nous arrive
Ont emprunté les instants de chagrin
Mais d'une étoile qui brille plus vive
À l'horizon des lointains lendemains

Dans le livre d'or de nos souvenirs
Tous sont inscrit nos peines et nos plaisirs
ll est une page rose
Qui rappelle tant de choses
C'est la page de nos tendres amours
Où on se revoit soi-même
Au pied de celui qu'on aime
Et que l'on a dû quitter un jour
Mais qui nous attend quand même
Sans désespérer jusqu'au retour.

(END SINGING)

MP: That's beautiful.
LG: I don't remember hearing that one.
AG: You don't?
LG: No...
AG: l never sing it, that's why.
MP: You have a beautiful voice, that's great.
AG: Oh my goodness...
AG: I never learned it too much, this one is ... Petits enfants courez dans la prairie.

(BEGIN SINGING)
Title: A. "Petits enfants courez dans la prairie"
C. "La prière d’un vieillard" (André Clavier)
Petits enfants courez dans la prairie
Chantez jouez au gai parfum des fleurs
(END SINGING)

AG: Doesn't sound very good.

(BEGIN SINGING)
Title: A. "Petits enfants courez dans la prairie"
C. "La prière d’un vieillard" (André Clavier)
Petits enfants courez dans la prairie
Chantez jouez au gai parfum des fleurs
Profitez bien du printemps de la vie
Trop tôt hélas vous verserez des pleurs

Dernières amours de ma vieillesse
Venez a moi petits enfants
Je veux de vous une caresse
Pour oublier pour oublier mes cheveux blancs

Petits enfants quand j'étais à votre âge
Je profitais de la douce joie du coeur
Ma vie alors s'écoulait sans orage
Je ne voyais que des jours de bonheur

Dernières amours de ma vieillesse
Venez a moi petits enfants
Je veux de vous une caresse
Pour oublier pour oublier mes cheveux blancs

En grandissant j'ai connu la tristesse
Ceux que j'aimais je les ai vus partir
Oh laissez-moi vous prouver mes tendresses
C'est en aimant que je voudrais mourir

Dernières amours de ma vieillesse
Venez à moi petits enfants
Je veux de vous une caresse
Pour oublier pour oublier mes cheveux blancs
Pour oublier pour oublier mes cheveux blancs

(END SINGING)

AG: That's a...that's a... I always liked that song.
LG: You don't sing that one too often, it's pretty.
AG: It's a pretty song.
AG: Oh yeah, la lurette, la chanson de la iurette. J'sais pas si j'vais m'en rappeler tout'.

(BEGIN SINGING)
Title: D. "Unknown"
Je vous dis que ces années-ci
C'est pas drôle comment qu'on passe la vie
On voit tout' les belles toilettes mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

(END SINGING)

MP: You should sing lower
AG: I better

(BEGIN SINGING)
Title: "Unknown"
Je vous dis que ces années-ci
C'est pas drôle comment qu'on passe la vie
On voit tout' les belles toilettes mais la lurette
Gai re gai re gai lon la

Les vieilles femmes de cinquante ans
Qui ont les cheveux presque tout blanc
Mais elles fument bien la cigarette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

On voit partout sur les wagons...

Quand on annonce des excursions
On voit partout sur les wagons
Des gens qui paye toujours la traite mais la lurette
Gai re gai re gai lon la

Quand arrive la fin d'la quinzaine
Monsieur l'marchand j'ai pu pas un’ cenne
Va falloir manger d'la galette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

Voyez donc ces jeunes garçons
Qui se traine un p'tit flacon
C'est pour se mouiller la lurette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la

Quand ils arrivent a la maison
Ils ont perdu la raison
Ils veulent faire maison nette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

Voyez ces joueurs de violons
Qui se trainent de l'arc en son
C'est pour frotter leurs archettes mais la lurette
Gai re gai re gai lon la

Ils jouent des belles airs soulevant
Des mélodies du bon vieux temps
Composées par Monsieur Blanchette mais la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette
Gai re gai re gai lon la

Je vas maintenant terminer

(END SINGING)

LG: C'est terminé...
(All laughing)
AG: Je ne peux pu m'en rappeler...
... Y attendait d'voir la couchette, la lurette
... Je vas maintenant terminer...
... Car il est temps de voir la couchette, la lurette
Gai re gai re gai lon la la lurette

Gai re gai re gai lon la
MP: Is that in your book?
AG: I don't think I have it in my book.
MP: Who did you say used to sing that?
LG: Her sister
AG: My sister ... we learned that in Newport in New Hampshire from some people that came from Canada, some men who came to Newport to work on, in the woods...
LG: They were lumberjacks
MP: Lumberjacks?
AG: ...they found out we were French, they come to our house, they knew a lot of songs, so they sang songs so one of the guy sang it, he played the guitar, he sang everytime, every verse he would do on the guitar (singing a few notes). He'd do that on the guitar.
(Laughing)
MP: These lumberjacks, say, would come down from Quebec to Newport New Hampshire? You were living there at the time? They just come down to work and go back?
AG: Ya, they'd go back.
LG: lt wasn't that far from where we lived. Cause they'd stayed, they had a visa so they could live near where they worked. They'd go home once in a while. At Newport, their boss would have papers on them...
AG: They'd rent hotels, you know, stay there and on Saturday night, they come to our house, we had a party.
LG: I think during the week, they had a camp out in the woods...
AG: They stayed in the camp...
LG: ... on the weekends they'd come to the town, they had their rooms so my father met them, sometime, they brought them home one time after that, they kept coming over, we had parties...
AG: Sing
LG: ... there was always singing and dancing, you know.
MP: Did your husband ... he was not one of them ...
AG: No
MP: ... no, he just met them when they came into town...
AG: He was working in the mills in Newport, I did too, I worked in the mills.
MP: Both you and your husband worked in Newport. Did you LaurieAnn?
LG: No, I worked at a shoe shop, in a laundry and turned I6, I moved to Sanford, Maine. By then, the mills had shut down, my father went to work in Sanford. I went there with him. My mother waited in Newport for school to got out. They all moved to Sanford. So when I was I6, that's when I left Newport.
AG: The mills had all shut down in Newport, we couldn't no more work. They had shoe shop but...
LG: We moved where there was work. After Sanford, the mills moved out eventually.
AG: We stayed I2 years in Newport, we stayed 7 years in Sanford, Maine. The mill was going good, all of a sudden, bang, everything was... everybody was laid off and the mill moved down south.
LG: And we moved to Massachusetts, from there so we wouldn't loose everything you had, you figure in the city, my aunt, one of my mother's older sister lived there...
AG: My sister lived there
LG: ...everybody packed up and moved.
MP: Where in Massachusetts.
LG: Springfield Mass
AG: Springfield Mass
MP: And what was the work there?
AG: Ah all kinds of works, we had factories...
LG: Sewing shops...
AG: ...sewing shops, elastic shops...
LG: My father worked, was it in Connecticut, where he worked and made those carpets?
AG: Ya, he worked in a mill in Connecticut, in Tauntonville Connecticut. That was right near Newport, that was right near Springfield I mean.
MP: And you lived in Springfield Mass and you commuted to a neighboring town in Connecticut?
AG: Ya he used to drive back and forth, he found a job there so, that's where,... it was only 7 miles, with the car he could go back and forth. He worked there all the time we lived there.
MP: You were in Massachusetts for how long?
AG: When my husband died, we had been there for I3 years.
MP: Ah...
AG: Seems to me... l figured that out.
MP: What... was it after he passed away that you came here to Vermont?
AG: Ya, two years after.
MP: Did you have family here, in Vermont?
AG: Ya, I had…
LG: The rest of the family was here, all her sisters and bothers...
AG: My sisters and brothers and when I came to Vermont I got married to one of my cousins, he was my age, he was my age wasn't he? A year older than me. His wife had died, my husband had died so I married him...
MP: And who's that?
AG: Simeon Gagne, he was a Gagne. Simeon.
MP: Simeon?
LG: He passed away not long after that.
AG: Nine months, nine months after he passed away.
MP: Nine months after you were married?
LG: She didn't realize but he wasn't feeling good.
AG: He wasn't a well man, had emphysema; I didn't know, I didn't notice it too much. Sometimes, you know...
MP: How old were you at that time?
AG: When my husband died I was 58 years old, at that time I was 60 years old when I came to Vermont.
MP: When you came back here.
AG: I wanted to come around here, anyway to be with my brothers and sisters. They were far away from us. Now they're all gone except Beatrice and me.
MP: How many brothers and sisters did you have?
AG: We were four girls: .... , Blanche, me and Beatrice, four girls and seven boys or, we were twelve in all must be eight boys, my youngest brother died when he was only a year and a halt old; there were seven brothers left.
MP: There were eleven who grew to adulthood?
AG: Oh ya.
MP: In those days eleven out of twelve to survive to adulthood was good.
AG: Ya.
LG: I think most of the time, the babies died of pneumonia.
AG: The doctor said he had difteria.
MP: Ah ya.
AG: We were all quarantined for forty days, we couldn't go anywhere, nobody could come to our house. (knocking at the door .... ..tape stopped)
MP: Both LaurieAnn and ma tante Toinette.
AG: Comment ça commence çà?

(BEGIN SINGING)
Title: C. "Ange de mon berceau" (R. Beaudry - Al. Piantadosi)
Que de joie et de bonheur
Je ressens dans mon coeur
De me voir aujourd'hui près de vous
Mère chérie, je vous dois de ma vie
Toutes les instants les plus doux.

Lorsque dans mon berceaux vous me chantiez dodo
Je n'étais alors qu'un tout petit enfant
Qui vous a causé bien des tourments
Et j'ai dû sans le vouloir
Faire blanchir vos cheveux noirs
Ah ! je voudrais un jour
Vous rendre un peu d'amour
Ange de mon berceau.

Si les mamans pouvaient
Comment elles le voudraient
Garder leurs enfants toujours petits
Les voir grandir et puis un jour partir
C'est leur plus cruel souci.

Lorsque dans mon berceau
Vous me chantiez dodo
Je n'étais alors qu'un tout petit enfant
Qui vous a causé bien des tourments
Et j'ai dû sans le vouloir
Faire blanchir vos cheveux noirs
Ah ! je voudrais un jour
Vous rendre un peu d'amour
Ange de mon berceau.

(END SINGING)

LG: You changed key again.
AG: l changed key? How come? Did I? I didn't notice.
LG: You changed key, I thought, I couldn't find you. You started off, that's 2 songs you do that.
MP: You start too high?
AG: I don't know.
MP: You get more comfortable, you find your key half way through it.
AG: I don't know. I don't notice it.
MP: That's a song, you two sing together often?
LG: Ya.
AG: Ya, we sing it a lot but...
LG: We don't usually sing like this high...
AG: ...my voice.
(All laughing)
X: Don't plan anything 'til the 25th of August.
LG: 25th of August.
AG: I don't know what else we know.
LG: Just find something that you know.
AG: I don't have nothing written.
LG: Vous savez les chansons...
AG: J'les ai toutes chantées qu’es’ j'avais ici. Une que j'ai pas chantée. Où c'que c'est qu'elle est? C'es-tu celle là: Ma mère n'avait que moi d'enfant?
LG: You start it.

(BEGIN SINGING)
Title: C. "La destinée la rose au bois" (Pierre Daignault)
Mon père et puis ma mère n'avaient que moi d'enfant
Mon père et puis ma mère n'avaient que moi d'enfant
N'avaient que moi d'enfant la destinée la rose au bois
N'avaient que moi d'enfant, n’avaient que moi d'enfant
N'avaient que moi d'enfant, n’avaient que moi d'enfant

Ils m'envoient à l'école, à l'école du roi
Ils m'envoient à l'école, à l'école du roi
À l'école du roi, la destinée la rose au bois
À l'école du roi, À l'école du roi
À l'école du roi, À l'école du roi

Le maître qui m'enseigne vint amoureux de moi
Le maître qui m'enseigne vint amoureux de moi
Vint amoureux de moi, la destinée la rose au bois
Vint amoureux de moi, Est amoureux de moi
Est amoureux de moi, Est amoureux de moi

Il me donna pour gage une belle boucle de soie
Il me donna pour gage une belle boucle de soie
Une belle boucle de soie, la destinée la rose au bois
Une belle boucle de soie, Une belle boucle de soie
Une belle boucle de soie, Une belle boucle de soie

À chaque brin de soie, se dit embrassez-moi
À chaque brin de soie, se dit embrassez-moi
Se dit embrassez-moi, la destinée la rose au bois
Se dit embrassez-moi, se dit embressez-moi
Se dit embrassez-moi, se dit embrassez-moi

Ce n'est pas l'affaire des filles d'embrasser les garçons
Ce n'est pas l'affaire des filles d'embrasser les garçons
D'embrasser les garçons, la destinée la rose au bois
D'embrasser les garçons, d'embrasser les garçons
D'embrasser les garçons, d'embrasser les garçons

C'est bien l'affaire des filles de balayer la maison
C'est bien l'affaire des filles de balayer la maison
De balayer la maison la destinée la rose au bois
De balayer la maison, de balayer la maison
De balayer le maison, de balayer la maison.

Quand la maison est nette, tous les garçons y vont.
Quand la maison est nette, tous les garçons y vont.
Tous les garçons y vont, la destinée la rose au bois
Tous les garçons y vont, tous les garçons y vont
Tous les garçons y vont, tous les garçons y vont

Ils s'en vont quatr' par quatr' en frappant du talon
Ils s'en vont quatr' par quatr' en frappant du talon
En frappant du talon la destinée la rose au bois
En frappant du talon, en frappant du talon
En frappant du talon, en frappant du talon

(END SINGING)

[END CASSETTE SIDE A]
[END RECORDING]

Original Format

sound cassette (analog)

Citation

“TC1998-1071 -- Interview with Alberta Gagné,” Vermont Folklife Center Digital Collections, accessed November 24, 2014, http://www.vermontfolklifecenter.org/digital-archive/collections/items/show/28.